Faire du sport, un besoin !?

Faire du sport est-il un besoin ? Une addiction ? Une passion ? Je (me) pose souvent cette question. Pourquoi faisons-nous du sport ? Et à cette question, la réponse est propre à chacun.
Pour certains, le sport est un exutoire, un bon moyen de se défouler, pour d’autres, il permet de garder la ligne et/ou la forme, pour d’autres encore il permet en quelques sortes de repousser les limites du temps sur notre corps… Pour moi ? Plus j’avance et plus je ressens le besoin de faire du sport. J’en fais depuis toute petite certes, et pendant 3 ans, je l’ai pratiqué à haute dose, ok! Mais aujourd’hui, mon sentiment est différent. Je sais que le sport (je dirais les 3 disciplines du triathlon en particulier) est une activité primordiale dans ma vie, mais à quel point ?

 
Un besoin au quotidien ?
Oui clairement. Et je m’en suis vraiment rendue compte depuis le début de mes vacances. Car depuis, je consacre une grande partie (encore plus) de mon temps à faire du sport. Non pas par obligation, certainement pas, mais vraiment par besoin, par plaisir. Course à pied, natation, renforcement musculaire / « crossfit » ou encore vélo, bref, je ne tiens pas en place. J’ai eu la chance de profiter du beau temps provençal et du charme de cette région pour m’entraîner avec encore plus de plaisir qu’à Paris! Et là depuis ces derniers jours, actuellement en famille en Bretagne, où la météo est complètement à l’opposé de ce que j’ai eu dans le sud, je me surprends à avoir tout autant envie de bouger! L’envers du décor est différent, la nature est différente mais l’envie reste la même et ce malgré la pluie, le vent, les températures plus fraîches. Rien n’y fait, ça ne me décourage pas.
Peut-on considérer cette pratique, ce besoin, comme une drogue ?

Run

 
Une addiction ?
J’aurai tendance à le penser parfois… On évoque de plus en plus le sport comme une drogue, allant même donner un nom à cette dépendance : « Bigoréxie ». Pourtant, me concernant, je le vois plus comme une passion et un bien-être, plutôt que comme une addiction. Je fais beaucoup de sport, cela occupe une bonne partie de mon temps, mais, MAIS, je ne fais pas que ça! Je sais aussi profiter de mon entourage, profiter des bonnes choses de la vie, en gourmande que je suis. Je ne me prive pas, je mange de tout, je n’ai pas d’intolérance particulière, il m’arrive de boire de l’alcool, de faire la fête… En clair de profiter de la vie, tout simplement.

Running

 
Un équilibre ?
Je pense que ce terme est le bon! Car en fait tout est une question d’équilibre. Et même si j’envisage un jour de faire de cette passion mon métier, tout est dans la mesure. Ne pas entrer dans l’excès. Le sport, oui j’aime ça, j’en fais avec plaisir, cela m’occupe, j’ai un réel plaisir à en faire et à partager avec vous ma passion, mais je ne me coupe pas des autres ou ne m’enferme pas égoïstement dans mon cocoon sportif pour autant! Il faut savoir faire la part des choses, et continuer de se faire plaisir tout en pratiquant du sport à différents niveaux. Il suffit de s’écouter, de respecter son cœur et son corps et de garder en tête votre première motivation!

Couv_equilibre

Car oui, à tous ces termes cités ci-dessus, il y a toujours le facteur « motivation » à ajouter. Parfois très motivée, parfois pas du tout, le besoin reste néanmoins le même. La motivation me fait défaut de temps en temps mais le bien-être final, la sensation d’avoir été plus loin, de m’être dépassée, d’avoir fait quelque chose de bien pour ma tête, mon cœur, mon corps, pour moi tout simplement, résonnent toujours en moi après une bonne séance de sport!

Mes baskets et moi c’est une longue histoire d’amour de plus de 15 ans et nous avons même de nouveaux défis/objectifs à relever ensemble. Une chose est sûre, c’est que je ne suis pas prête d’y renoncer car cela m’apporte beaucoup dans la vie de tous les jours, que ce soit d’un point de vue personnel ou professionnel!

Alors le sport, un besoin ? Oui définitivement, mais surtout, une promesse d’équilibre au quotidien!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.