Entraînement du marathon de Paris : décryptage

bilan_premarathon_2015

Nous y voilà! Dans 48h, j’aurai pris le départ de la 39ème édition du Marathon de Paris, qui sera pour moi mon second marathon!
Stress, excitation, sérénité, appréhension… Beaucoup d’émotions se mélangent à l’approche du grand jour mais aussi beaucoup d’interrogations.
Serais-je à la hauteur ? Vais-je franchir la ligne d’arrivée? Aurais-je autant de mal sur les 10 derniers kms qu’il y a 3ans ? Des questions qui n’auront de réponses que dimanche après course! Comme tout runner je pense, je l’espère, j’ai besoin de me rassurer, de me dire que je suis suffisamment entraînée pour affronter ces 42,195 km.
Ce besoin de faire un bilan, avant la course.

14 semaines de prépa

14 semaines que je n’ai pas vu passer, et pendant lesquelles je vous ai bassiné avec ce marathon! Ca y est, nous y sommes! Promis après je vous parlerai d’autre chose…
Quand je regarde mon plan d’entraînement, je me dis que finalement ce n’était pas si énorme ; certes ça demande un investissement et du temps, pas mal de temps même, mais « quand on veut, on peut!! » Il y aura toujours des entraînements plus difficiles que d’autres, ceux en plein hiver, de nuit, à 0° qui vous font poser toujours cette même question : « pourquoi ? »
Et puis le changement d’heure arrive, les beaux jours suivent et tout devient nettement plus agréable. Heureusement et contrairement à ma préparation en 2012, je n’ai pas eu à m’entraîner seule. Je suis contente d’avoir partagé ces moments de plaisir et de souffrance (parfois). Pour moi c’est très important de courir à plusieurs, ça passe plus vite, on se motive mutuellement et on apprend des autres!
Dimanche, nous serons 2 amies à prendre le départ parmi les 50 000 inscrits…
Notre objectif, si tout se passe bien, le terminer à 2!

running-dossard-marathon-paris

 

Comparaison entre 2012 et 2015 en quelques chiffres

En 2012, après 14 semaines d’entraînement : 491 km
• 1 seule sortie de plus de 2H
• 1 irrégularité dans les semaines d’entraînement
• 1 semaine OFF avant le marathon

En 2015, après la même durée d’entraînement : 600,2 km
Soit un Delta de 109,2km. Ce n’est pas rien! C’est dans ces moments là que je me rassure et que je me dis ça devrait le faire. Même si je ne suis pas à l’abri d’une panne physique le jour J, d’un coup de chaud (hélas la météo ne sera pas avec moi dimanche) ou autres, j’ai préparé mon corps à cette distance!
• 4 sorties de 2H et plus
• 1 régularité durant ces 14 semaines
• Aucune semaine OFF ou procrastination

Comparatifs-kilomètres-marathon-paris
Comparatifs des Kms parcourus en 14 semaines en 2012 et 2015.

 

Marathon me voilà

– Pour me faire plaisir en premier lieu! Visiter Paris de cette manière est un moment privilégié. La capitale « désertée » par les voitures mais habitée par les nombreux supporters venus nous encourager sur le parcours.
– Pour aller au bout de ce nouveau défi que je me suis lancée il y a plus d’un an. Courir un marathon avec ma pote, ensemble si possible jusqu’à l’avenue Foch. Projet avorté l’année dernière pour cause de blessure. Cette année je prends ma revanche!
– Pour aller chercher le tee-shirt, la médaille (tout de même) et boucler la boucle.
– Pour ma satisfaction personnelle, et me dire que je suis parvenue à terminer ce 2nd marathon! Tous ces gestes, ces mouvements, ces entraînements répétés pendant 14 semaines et qui ont habité mon quotidien (et aussi un peu celui de mon chéri) Je dors, je mange, je vis Marathon. Alors la moindre des choses, c’est d’aller au bout!

Derniers conseils avant le marathon

Ne pas changer ses habitudes vestimentaires. Le jour de la course, porter les vêtements que vous avez l’habitude de porter, que vous avez testé et dans lesquels vous êtes bien. Prenez un camel bag uniquement si vous l’avez testé durant vos sorties longues.
Ne pas changer ses habitudes alimentaires. Il est important de bien s’alimenter les 3 jours avant la course, mais n’essayer pas une nouvelle recette la veille ou le matin même. Et inutile non plus de vous gaver de féculents.
Bien s’hydrater la veille et avant le départ (surtout s’il fera chaud)
Préparez vos affaires la veille, histoire d’être plus serein(e) et de ne rien oublier. Pensez à votre tenue de course, des vêtements chauds pour avant et après la course, votre montre/smartphone/iPod, votre dossard et vos ravitaillements personnels.
Garder le cap! Soyez prêts et heureux de prendre le départ d’un marathon. C’est tellement beau sportivement, humainement et encore plus dans une ville comme Paris. Pendant la course ne baissez pas les bras, gardez en tête votre préparation, votre motivation et dites vous que rien ne vous empêchera de franchir la ligne d’arrivée!!

Soyez fier de vous !

Un MERCI tout particulier à mon chéri qui me soutient dans cette aventure, à Marie, à ma famille et à tous mes supporters présents sur le parcours dimanche. Et à tout ceux qui de loin penseront à moi!

Partager

Picture of Eugénie Letellier
Eugénie Letellier

Coach sportive fitness et pilates à Lyon

Vous aimerez aussi

sport-course-running
RUNNING

1 semaine avant le marathon de New-York

Cette fois, j’y suis !! Moins d’une semaine avant la très attendue course de dimanche ! Mon 3ème marathon, mais quel marathon !! Un rêve, je ne dirais

sport-course-running-affutage
RUNNING

Entraînement : la phase d’affûtage !

Depuis mi-Août je me prépare au Marathon de New-York, qui aura lieu dans un peu moins de 2 semaines. Une prépa sur 10 semaines qui

course-marathon-newyork-sport
RUNNING

En route pour le marathon de New-York

  Voilà deux ans que je n’ai pas couru de marathon, un an que j’ai mis la course à pied entre parenthèses pour pouvoir réaliser

Une réponse

  1. Je pense que tu ne dois pas trop t’inquiéter pour demain
    Nous suivrons ton plan parfait et t’attendrons sur la ligne d’arrivée, c’est certain.
    Régale toi ainsi que Marie
    J’assure pour les photos
    On enregistre
    On t’embrasse
    On t’aime

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.